LA COURSE DES 3 NATIONS BY AQUADRINK, CÉLÉBRÉE AVEC SUCCÈS AU NIVEAU DES INSCRIPTIONS ET AVEC DU BEAU TEMPS

Un millier de cyclistes ont participé à la quarantième cyclosportive et font déjà partie du mythe.

La journée s’est levée avec le soleil et une très bonne température pour que les mille cyclistes qui ont affronté les 140 kilomètres et 2400 mètres de dénivelés de cette quarantième édition de la Course des 3 Nations by AQUADRINK puissent profiter d’un incroyable parcours marquant.

A 7h30, le coup d’envoi de la 40ème édition de la Course des 3 Nations by AQUADRINK a été ouvert, au départ du centre sportif de Puigcerdà, où ils ont traversé la commune d’Alp, Bellver de Cerdanya, Martinet jusqu’à La Seu d’Urgell. Au kilomètre 50 depuis La Seu d’Urgell ils ont commencé l’ascension vers Andorre où ils ont trouvé le premier point de ravitaillement à 1.029 mètres de dénivelé cumulé.

La section suivante, et déjà au summum de la marche, a été la montée à Canillo pour atteindre le point culminant de la route dans l’ascension légendaire et épique de Port d’Envalira, le plus haut col de montagne asphalté d’Europe. Dans cette section, se trouvait la section chronométrée Polar, six kilomètres où les coureurs et athlètes les plus rapides ont été récompensés, offert par Polar. Les gagnants étaient Raúl Castello et Sandra Varela.

Ces derniers kilomètres, pour atteindre le troisième ravitaillement, ont été difficiles pour la plupart des cyclistes puisque les forces ont commencé à s’épuiser, mais il restait encore 50 kilomètres pour atteindre l’arrivée et faire partie du mythe.

La descente du port d’Envalira vers le col de Puymorens, où le vent s’est imposé, a été réconfortante pour suivre à bon rythme et atteindre la Tour-de-Carol, autre section légendaire de la France pour faire face aux derniers kilomètres en direction de la ligne d’arrivée, à Puigcerdà.

La journée s’est déroulée avec une participation réussie, atteignant 984 participants de 10 nationalités différentes (Allemagne, Andorre, Belgique, Colombie, Espagne, France, Hollande, Porto Rico, Royaume-Uni et États-Unis), avec 6% de participation féminine. Le meilleur temps dans la catégorie hommes a été enregistré par le français Hugo Drechou (03:54:48) qui a atteint une vitesse moyenne de 36 km/h, alors que dans la catégorie féminine c’était Sandra Varela (04:24:46) qui l’a réalisé à 31,9 km/h.

Une édition qui s’est distinguée par l’intégration de nouveaux services au participant, avec plus de ravitaillements, de nouveaux sponsors, un service de suivi des numéros de dossard et des noms en direct pendant le trajet, la remise de cadeaux Finisher et accompagnée à tout moment par Jose Antonio Hermida, nouvel organisateur de la nouvelle version de la Course des 3 Nations by AQUADRINK.

Jose Antonio Hermida, a assumé un nouveau rôle auquel il n’était pas habitué: organiser une course cyclosportive de l’intérieur. « J’étais très enthousiaste à l’idée d’assumer ce nouveau rôle au sein de la Course des 3 Nations by AQUADRINK, la course qui m’a vu grandir et à laquelle j’ai participé en tant que jeune, professionnel et maintenant à la retraite, d’autant plus après l’excellent travail effectué par le Club Cycliste de Puigcerdà lors des 39 éditions. Je garde un très bon goût en bouche, tout s’est bien passé, les coureurs arrivent détendus et avec des amis, pour ma part, le bilan est très positif « , a souligné Hermida.

Jaume Tosas, membre du Club Cycliste de Puigcerdà et fondateur de la Course des 3 Nations by AQUADRINK depuis ses origines en 1979, souligne: « En 1979, au moment de la naissance de la course, nous l’avons copiée sur une course du Vélo Club Hospitalet et nous avons pensé que ce serait une bonne idée de créer ici à La Cerdagne, une telle course. La course a beaucoup changée, nous nous arrêtions tous en Andorre et c’était plus une idée « excursion ». Au fil des ans, la marche a été adaptée et actualisée aux nouveautés du monde du vélo et à sa professionnalisation. Nous sommes maintenant ouverts à tout le monde et, grâce à Jose Antonio Hermida, nous voulons que cela dure encore de nombreuses années « , a souligné Tosas.